La Chandeleur : date et origines

Tous les ans, chaque 2 février, les Français célèbrent la Chandeleur. C’est une vieille tradition qui vise à faire sauter des crêpes à la poêle, et de les dévorer en famille ! Vous êtes d’ailleurs nombreux à suivre fidèlement cette coutume, mais connaissez-vous son histoire ? Dans cet article, nous revenons sur les origines de la Chandeleur.

Quelle est l’histoire de la Chandeleur ?

La Chandeleur est une ancienne coutume païenne et religieuse.

crêpes sucrées

Les Lupercales Romaines

Tout d’abord, il faut savoir que l’origine de la Chandeleur est avant tout une fête païenne qui nous vient des Romains : les Lupercales.

Elles avaient lieu les 14 et 15 février et on y célébrait Lupercus (le dieu de la fécondité), à l’aide de rituels de purification assez déroutants.

En effet, les Romains partaient du Lupercal – la grotte où la célèbre louve aurait allaité Remus et Romulus. Ensuite, ils se mettaient à courir autour du Palatin, entièrement nus ou habillés d’un unique pagne en peau de bouc.

Mais ce n’est pas tout. Dans l’espoir de rendre les Romaines fécondes, ils fouettaient ces dernières. Ils espéraient ainsi chasser les mauvais esprits et rendre leurs femmes fertiles.

Une tradition religieuse

Il est clair que les Lupercales étaient violentes et flirtaient souvent avec la débauche.

Aussi, en 474, le Pape Gélase met un terme à ces pratiques et les remplace par la Fête de la Présentation de l’Enfant Jésus au temple, 40 jours après sa naissance. 

Dorénavant, ce jour devient un véritable défilé religieux avec des processions aux chandelles – d’où le nom « Chandeleur » – des chants et des prières.

Le saviez-vous ?

Pour lui assurer une année féconde et prospère, le pèlerin devait récupérer un cierge à l’église et le ramener jusqu’à chez lui, sans l’éteindre en chemin !

Lors de cette occasion si spéciale, le Pape Gélase, qui était d’origine berbère, avait pour habitude d’offrir des galettes aux pèlerins.

Autrement, les paysans avaient pour habitude de faire cuire des crêpes.

Quelle est la tradition de la Chandeleur ?

Aujourd’hui, la Chandeleur perdure, mais n’a plus beaucoup de sens religieux. D’ailleurs, nombreux sont les Français qui ont délaissé les chandelles et la veillée pour l’enfant Jésus.

En revanche, certaines traditions persistent dans les foyers.

Faire sauter des crêpes

À l’époque, les paysans étaient superstitieux. Alors, pour être sûr que leur blé soit bon toute l’année, ils tenaient un Louis d’or dans la main gauche avant de faire sauter la première crêpe à la poêle, de la main droite. 

Bien sûr, pour une année sans embûche, il fallait que cette dernière retombe parfaitement dans la poêle !

Cette superstition a traversé les âges et perdure encore de nos jours auprès des familles (mais on échange souvent un Louis d’or par une pièce de monnaie !).

Le saviez-vous ?

La belle couleur dorée et la forme ronde de la crêpe représentaient le soleil et le retour à la lumière. Il faut dire qu’en février, les jours commencent peu à peu à se rallonger.

Manger des crêpes

Bien que le jour de la Chandeleur ne se fasse plus forcément en l’honneur de l’enfant Jésus, cela reste une tradition très appréciée en France.

En effet, plus de 85% de la population continue de faire sauter des crêpes et de les manger. 

C’est d’ailleurs l’occasion de se réunir autour de la table, en famille ou entre amis, pour encore plus les apprécier.

Attention !

Il y a une grande différence entre la Chandeleur et Mardi Gras. La Chandeleur a lieu tous les 2 février et on y mange des crêpes. Le Mardi Gras n’a pas de date fixe, il dépend du jour de Pâques et il clôture les « sept jours gras ».