Bien choisir ses formules de politesse

  • Post category:Administratif
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Une lettre commence et se termine toujours par une formule de politesse ! Comment introduire et conclure un courrier en évitant d’être trop pompeux ou au contraire trop indifférent ? Ces formules de politesse ne s’improvisent pas, découvrez comment bien les utiliser.

Comment bien débuter sa lettre ?

L’en tête varie en fonction de la situation sociale, de l’âge et de votre degré d’intimité avec votre destinataire.

  • La formule de politesse la plus simple consiste à inscrire le prénom de votre interlocuteur.
  • La formule la plus répandue : Monsieur, Madame ou Mademoiselle s’applique à des personnes que vous ne connaissez pas ou presque pas. Il est important de les écrire en entier et jamais Mr, Mme, Mlle ».
  • « Chère Emma » ou « Ma chère Emma » sont réservées à une personne de votre entourage amical ou familiale.
  • Dans un courrier pour un collègue ou un confrère que vous fréquentez assez souvent sans être intime, vous pouvez commencer votre lette par :
    « Cher·e confrère » ou « Cher·e confrère et ami·e »
Mains tenant une enveloppe

Le saviez-vous ? 
Il est important d’écrire « Monsieur », « Madame » ou « Mademoiselle » en toutes lettres plutôt que d’utiliser les diminutifs « Mr, Mme ou Mlle ».

Comment conclure son courrier ?

Là encore, il faut adapter votre formule de politesse au statut social de votre destinataire et à votre degré d’affinité avec lui.

  • Si votre courrier est adressé à une très haute personnalité, utilisez plutôt :

« Daignez agréer, Madame ou Monsieur, l’expression de ma très haute considération ».
« Je vous prie d’agréer, Madame ou Monsieur, l’expression de mes sentiments déférents ».
« Je vous prie d’agréer, Madame ou Monsieur, l’expression de mes sentiments dévoués ».

  • Pour une lettre formelle adressée à un fonctionnaire, un avocat par exemple, optez pour :

« Veuillez agréer, Monsieur (ou Madame), l’assurance de ma parfaite considération ».
« Je vous prie de croire, Madame (ou Monsieur), à l’assurance de mes salutations distinguées ».

  • Pour un courrier formel adressée à une personne que l’on a déjà rencontrée et dans laquelle vous souhaitez introduire une nuance plus personnelle :

« Je vous prie de croire, Monsieur (ou Madame)
à l’assurance de mes meilleurs sentiments »
.

  • Si vous connaissez suffisamment la personne, optez pour des formules moins soutenues comme :

« Bien à vous »,
« Cordialement », 
« Bien amicalement ».

  • Lorsque le courrier attend une réponse, vous pouvez utiliser : 

« Dans l’attente de votre réponse (ou de votre accord) de votre part, je vous prie d’agréer Madame (ou Monsieur) mes salutations distinguées ».

Bon à savoir ! 
Lorsque l’expéditeur et le destinataire du courrier ne sont pas du même sexe, il est recommandé d’éviter le terme de « sentiments » dans les formules de politesse. Dispensez-vous d’une éventuelle mauvaise interpretation.

En adaptant correctement à votre destinataire le style, la présentation et les formules de politesse de votre courrier, vous deviendrez un expert de la communication écrite ! N’oubliez pas de relire votre lettre , et de tout recommencer s’il y a des ratures. Enfin, un courrier bien rédigé doit être soigné !

Les formules de politesse et de présentation (Lien ici)

Laisser un commentaire